Sélectionner une page

Communiqué de Thierry d’Aigremont,
Délégué départemental du Rassemblement National de Vaucluse

Le 5 juillet 2018, en violation de tous les principes de droit, deux juges d’instruction affiliés ou proches du Syndicat de la magistrature, ont confisqué la dotation publique du Rassemblement National qui devait être versée le 9 juillet. Ce coup de force sans aucune base légale fait encourir au RN la cessation de paiement fin août, ce qui signifie pour un parti politique une mort certaine.

Dans une démocratie le pouvoir appartient au peuple et non pas aux juges.
Il est scandaleux que ceux-ci empêchent le principal parti d’opposition à Emmanuel Macron de fonctionner normalement. Selon la loi sur le financement public des partis politiques, chaque voix obtenue au premier tour des élections législatives par une formation politique lui donne droit à 1,42 euros. Les deux millions d’euros qui ont été saisis par les juges correspondent à 50 % de ce qui a été attribué par les électeurs au Front National, aujourd’hui Rassemblement National. C’est donc l’argent des 42.873 Vauclusiens qui votèrent pour les candidats du Front National au premier tour des législatives en 2017 que l’on confisque, plus largement, l’argent de la démocratie.

Le Rassemblement National de Vaucluse appelle tous les citoyens attachés à la démocratie et à la liberté d’expression à se mobiliser massivement pour protester contre cette décision inique. Ils peuvent exprimer ce soutien en effectuant un don au Rassemblement National sur le sitehttps://alertedemocratie.fr et venir à l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération de Vaucluse qui se tiendra jeudi 19 juillet à 19h00, 152 boulevard Gilloux et Raymond à Carpentras.