Sélectionner une page

Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le « Cessez-le-Feu », « Levez-vous », « Au Drapeau ».

La « Marseillaise » jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s’entretuer. Un armistice a été conclu le matin entre les Alliés et l’Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui neuf à dix millions de morts et six millions de mutilés.

Pendant quatre ans, des millions de jeunes Français se sont battus pour leur liberté et pour leur pays, souvent au prix de leur vie.
Alors que les funestes projets mondialistes détruisent les Nations et les identités, dans l’indifférence générale, nous nous souvenons de leur sacrifice, pour la LIBERTE.